ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
GRAND FRONT CENTRE DROIT
 Home  | Livre d'Or  | Contact

20/02/2020 
 

Haiti-Faculté de Médecine : Reprise des cours et manifestations

 

Posté le 11 janvier 2010 
 
La reprise des cours était prévue ce lundi 11 janvier à la faculté de Médecine et de pharmacie, mais elle n’a pu avoir lieu à cause d’une manifestation organisée par un groupe d’étudiants à qui l’entrée a été refusée. 
Ces étudiants, avons-nous appris, ont voulu pénétrer de force dans l’enceinte de la faculté de Médecine, mais ils en ont été empêchés par les forces de l’ordre. Selon une liste que détenaient ces policiers, seulement six d’entre eux étaient autorisés à entrer à la FMP. 
 
Ces quelques dizaines d’étudiants ont manifesté leur mécontentement et ont réclamé le départ des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) postés à l’entrée de la faculté de Médecine.  
En outre, les étudiants de la Faculté de médecine continuent d’exiger le départ de l’actuelle doyenne de ladite institution, Dr Gladys Prosper.  
 
Bénêche Martial, l’un des étudiants protestataires, croit qu’à la suite de cette longue période de crise dans laquelle patauge la Faculté de médecine, la reprise des cours devrait se faire par le dialogue.  
 
Rappelons que cela fait neuf mois, depuis que cette crise a débuté au sein de la faculté de Médecine et de pharmacie de l’Université d’Etat d’Haïti. Le ministre de Santé publique et de la population, le Dr Alix Larsen est attendu au Sénat, ce mercredi 13 janvier afin de proposer des pistes de solutions pouvant mettre fin à cette crise.  
 
EV/HPN
 
 
 
 

Des sénateurs exigent l’arrêt temporaire du processus

 
 

Près de dix sénateurs ont suggéré, au président René Préval, de surseoir aux activités électorales à cause du déficit de crédibilité dont souffre le Conseil électoral provisoire (CEP). 
 
Les sénateurs Jean William Jeanty, Rudy Hériveaux, Edmonde Supplice Beauzile, Youri Latortue, Evallière Beauplan, Hyppolite Mélius, Eddy Bastien, Jean Maxime Roumer, Jean Willy Jean-Baptiste, ont en ce sens adressé une correspondance au chef de l’Etat, en date du 28 décembre.  
 
Le sénateur Rodolphe Joazile ne voit pas d’un bon œil la démarche de ses collègues. Selon le parlementaire, le processus électoral avance tant bien que mal. Toutefois, l’élu du Nord-Est estime que certaines corrections méritent d’être apportées. 
 
Dans l’intervalle, le CEP dit avancer à grand pas dans le processus. L’opération d’enregistrement des photos et emblèmes des candidats agréés se poursuit, selon le porte-parole de l’institution électorale. 
Richardson Dumel informe que les bulletins de vote seront imprimés durant la période allant du 22 janvier au 10 février 2010. 
 
Environ 4.3 millions d’Haïtiens sont appelés à élire, les 28 février et 3 mars 2010, 99 députés et 11 sénateurs lors de ce scrutin financé par la communauté internationale à hauteur de 18 millions de dollars.  
 
La contribution de l’Etat haïtien à la réalisation de ces élections est de l’ordre de 300 millions de gourdes (7 millions de dollars américains). Source Radio Vision 2000
 
 
 
 

  
(c) GFCD - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 12.01.2010
- Déjà 4578 visites sur ce site!